“Un dieu” ou Dieu par nature ?

par Trevor Scott

Partie 1 : la question de Jean 1:1

“ Car si vous aviez compris ce qu’ont écrit les prophètes, vous n’auriez pas nié qu’il était Dieu, Fils du Dieu unique, non-engendré et indicible. ” — Justin le Martyr, Dialogue avec Tryphon, 121 (155 ap. J.-C.)

     Le verset le plus infléchi doctrinalement que l’on puisse trouver dans la Bible des Témoins de Jéhovah est probablement Jean 1:1, texte prouvant la divinité du Christ. Voici comment ce verset est rendu dans leur Traduction du monde nouveau (TMN) :

  “ Au commencement la Parole était, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était un dieu. ”

     On notera, à la fin du verset, l’insertion de l’article indéfini “ un ” ainsi que le mot “ dieu ” avec un “ d ” minuscule. Dans une traduction faite par un bibliste, ce verset se lit ainsi :

  “ Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. ” (Segond)

     L’argument de la Société Watchtower est que puisque l’article défini (“ le ”) est absent à la fin du texte grec de Jean 1:1, la traduction correcte est “ un dieu ”, et non pas “ Dieu ”. Notons d’ailleurs que l’article indéfini n’existe pas en Grec.

     Cette position est-elle juste et honnête ? La réponse n’est pas à chercher bien loin. Aux versets 6, 12, 13 et 18 du même chapitre de Jean, on trouve le mot grec pour “ Dieu ” sans l’article défini. Pourtant, dans chacun de ces versets, la TMN traduit en français par “ Dieu ” plutôt que par “ un dieu ”. Pourquoi cette inconsistance ? Si l’absence d’article défini signifie que la traduction correcte est “ un dieu ” (comme le soutient la Société Watchtower pour Jean 1:1), alors pourquoi trouve-t-on “ Dieu ” dans chacun de ces versets, et non pas “ un dieu ” ? Tout simplement parce qu’une traduction honnête de ces versets ne va pas contre la doctrine préalable de la Société Watch Tower, contrairement à une traduction honnête de Jean 1:1.

     L’option de la TMN présente un autre problème encore pour les Témoins : elle introduit un autre dieu avec Dieu. Pourquoi est-ce un problème ? Considérons Deutéronome 32:39 selon la TMN :

  “ Voyez maintenant que moi, moi, je suis lui et il n’y a pas de dieux avec moi. ”

     La propre Bible de la Société Watchtower atteste — contre leur traduction de Jean 1:1 — qu’il n’y a aucun autre dieu avec le Seigneur (Jéhovah).

     Continuons jusqu’au verset 3 la lecture du premier chapitre de l’évangile de Jean. Ce texte a aussi une grande importance, comme nous allons le voir. Parlant de Jésus il dit (selon la TMN) :

  “ Toutes choses vinrent à l’existence par son intermédiaire, et en dehors de lui pas même une chose ne vint à l’existence. ”

     Jésus est le Créateur : “ toutes choses vinrent à l’existence par son intermédiaire ”, et “ en dehors de lui pas même une chose ne vint à l’existence ”. Encore une fois, la propre Bible des Témoins témoigne contre leur doctrine hérétique, car les Témoins de Jéhovah croient que Jésus est une créature, une ‘ chose [qui] vint à l’existence ’. Cependant, “ toutes choses vinrent à l’existence ” par Jésus, et sans lui “ pas même une chose ne vint à l’existence ”. Comme l’indique la Nouvelle Bible Segond (NBS), parue en 2002, “ rien n’est venu à l’existence sans elle [la Parole] ”.

     Jean 1:3 exclut entièrement la possibilité que Jésus Christ soit une créature, une ‘ chose [qui] vint à l’existence ’. Ici, le dogme de la Société Watchtower stipule que Jésus a créé toutes les autres choses. Le texte de Colossiens 1:16, 17 a même été altéré dans la TMN par l’insertion à quatre reprises du mot “ autres ” dans ces deux versets ! Voici comment ce texte est rendu dans la TMN :

  “ Parce que par son moyen toutes les [autres] choses ont été créées dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, que ce soient trônes, ou seigneuries, ou gouvernements, ou pouvoirs. Toutes les [autres] choses ont été créées par son intermédiaire et pour lui. Il est aussi avant toutes les [autres] choses, et par son moyen toutes les [autres] choses ont reçu l’existence. ”

     Mais Jean 1:3 est très clair : Jésus a créé “ toutes choses ”, et non pas ‘ toutes les autres choses ’ ; et “ rien n’est venu à l’existence sans elle [la Parole] ”.

     Nonobstant l’insertion de mots dans le texte biblique, il y a un autre problème pour la Société Watchtower. Cette dernière enseigne que Jésus, qu’elle appelle “ un dieu ”, a créé toutes les autres choses avec la puissance créatrice que lui aurait donnée le Seigneur Dieu. Or ce point de vue est en désaccord avec la Bible. Considérons Ésaïe 44:24 dans la NBS :

  “ Ainsi parle le Seigneur, ton rédempteur, celui qui te façonne depuis le ventre de ta mère : Moi, le Seigneur (YHWH), je fais tout ; seul je déploie le ciel, par moi-même j’étale la terre. ”

     Et dans la TMN :

  “ Voici ce qu’a dit Jéhovah, ton Racheteur et Celui qui t’a formé dès le ventre : ‘ Moi, Jéhovah, je fais tout, j’étends les cieux moi seul, j’étale la terre. Qui était avec moi ? ’ ”

     En fait, qui était avec le Seigneur ? Les Témoins de Jéhovah vous diront sans être le moins du monde ébranlés qu’il y avait un autre “ dieu ” avec le Seigneur. Ils vous diront que le Seigneur Jéhovah n’a pas ‘ déployé seul le ciel ’ et n’a pas ‘ étalé la terre par lui-même ’, comme sa Parole nous le dit.

     Sachant donc ce que le Seigneur Jéhovah lui-même a dit, à savoir qu’il a déployé seul le ciel et qu’il a créé la terre par lui-même, examinons ce que le rédacteur de la lettre aux Hébreux a dit à propos du Seigneur Jésus :

“ C’est toi, Seigneur, qui as fondé la terre au commencement, et les cieux sont l’ouvrage de tes mains ; ils disparaîtront, mais toi tu demeures ; ils s’useront tous comme un vêtement ; tu les rouleras comme un habit, et ils seront changés comme un vêtement, mais toi, tu es le même, et tes années ne finiront pas. ” — Hébreux 1:10-12

     Bien que le Seigneur Jéhovah soit le seul Créateur du ciel et de la terre (Ésaïe 44:24), le rédacteur de la lettre aux Hébreux attribue la création du ciel et de la terre à Jésus Christ. C’est Jésus qui, au commencement, a fondé la terre ; et les cieux sont l’ouvrage de ses mains. Comment harmoniser tout ceci sinon en reconnaissant que Jésus est le Seigneur Dieu, qu’il est un par nature avec Dieu le Père ? Est-ce ce que le rédacteur de la lettre aux Hébreux croyait en appliquant ces paroles à Jésus ? Je crois que la réponse se trouve dans le fait qu’il cita le Psaume 102:26-28, qui a été écrit à propos du Seigneur Jéhovah, puis qu’il en appliqua les paroles à Jésus :

  “ Autrefois tu as fondé la terre, et le ciel est l’œuvre de tes mains. Eux, ils disparaîtront, mais toi, tu subsisteras ; ils s’useront tous comme un vêtement ; tu les changeras comme un habit, et ils seront changés. Mais toi, c’est toi : tes années ne finiront pas. ” (NBS)

     Ésaïe 44:24 montre que personne d’autre que le Seigneur Jéhovah n’a participé à la création : c’est lui seul qui a créé les cieux et la terre. Mais Jésus a créé toutes choses (Jean 1:3). C’est le Seigneur Jéhovah qui a fondé la terre, et les cieux sont l’œuvre de ses mains (Psaume 102:26). Mais nous savons aussi que c’est Jésus qui a fondé la terre et que les cieux sont l’œuvre de ses mains (Hébreux 1:10). Comment comprendre cela sinon en acceptant la puissante vérité énoncée par Jésus en Jean 10:30 : “ Moi et le Père, nous sommes un. ”

     Il ne fait d’ailleurs aucun doute que c’est ainsi que ceux à qui Jésus s’adressait ont interprété ses paroles. — Jean 10:31

 


Partie 2 : de qui les chrétiens sont-ils
esclaves ?

     Dans la lettre aux Galates, Paul combat un enseignement hérétique apparu à son époque et selon lequel il était nécessaire d’observer certaines prescription de l’Ancien Testament (plus particulièrement la circoncision) pour être sauvé. Les judaïsants enseignaient aux chrétiens non-Juifs de Galatie qu’il fallait se soumettre à de tels rituels, et obtenaient quelque succès. Paul mâche peu ses mots lorsqu’il conseille aux Galates de ne pas tomber sous le joug de l’esclavage, mais plutôt de tenir ferme dans la bonne nouvelle qu’ils avaient reçue et qui pouvait se résumer en ces quelques mots : la foi en Christ Jésus.

     Nous allons nous attarder sur un verset en particulier de la lettre aux Galates, à savoir Galates 4:8. Dans ce texte, Paul rappelle aux croyants non-Juifs de Galatie leur état antérieur, leur situation avant de connaître Christ. Ce faisant, il les encourage à ne pas retomber dans une situation analogue d’esclavage. Ce serait un esclavage, non pas envers Dieu, mais envers la Loi, envers des règles et des prescriptions.

  “ Autrefois vous ne connaissiez pas Dieu et vous étiez esclaves de dieux qui, par nature, n’en sont pas. ” — Galates 4:8, NBS

     Galates 4:8 est ainsi traduit dans la Traduction du monde nouveau des Témoins de Jéhovah :

  “ Toutefois, quand vous ne connaissiez pas Dieu, c’est alors que vous travailliez comme des esclaves pour ceux qui, par nature, ne sont pas des dieux. ”

     Le fait de se conformer à des règles et à des prescriptions, à des rituels et des observances de la Loi revenait, pour les croyants non-Juifs, à se retrouver dans la situation même qui était la leur avant d’entendre la bonne nouvelle. À cette époque, les non-Juifs étaient des païens esclaves d’êtres qui, “ par nature ”, n’étaient pas Dieu mais de simples créatures.

     Notons l’emploi par Paul du mot “ autrefois ” (En grec alla toté, soit littéralement : “ Mais jadis ”). C’est avant de devenir chrétiens que les non-Juifs étaient esclaves de simples créatures qui n’étaient pas Dieu “ par nature ”, et non pas après. Les chrétiens non-Juifs étaient autrefois — mais plus maintenant — esclaves de dieux qui, par nature, ne sont pas Dieu. Leur état passé est mis en contraste avec leur état présent. Il s’ensuit que Celui dont ils étaient maintenant esclaves est vraiment Dieu par nature.

     Et qui est, au juste, Celui dont les chrétiens non-Juifs étaient esclaves ? De qui tous les chrétiens sont-ils esclaves ? Qui est le Maître qui doit nécessairement être Dieu par nature ? On ne manque pas de témoignages bibliques indiquant qu’il s’agit du Seigneur Jésus Christ. Considérons les preuves suivantes (citations de la NBS, sauf autre indication) :

  “ Au moment où ces hommes se séparaient de Jésus, Pierre lui dit : Maître, il est bon que nous soyons ici ; dressons trois tentes, une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. Il ne savait ce qu’il disait. ” — Luc 9:33

  “ Jean prit la parole, et dit : Maître, nous avons vu un homme qui chasse des démons en ton nom ; et nous l’en avons empêché, parce qu’il ne nous suit pas. ” — Luc 9:49

  “ Paul, esclave de Jésus-Christ, apôtre par appel, mis à part pour la bonne nouvelle de Dieu. ” — Romains 1:1 [“ Esclave ” traduit le mot grec : doulos. Il s’agit de la forme nominale du verbe employé en Galates 4:8 (douleuô) pour décrire la relation entre les chrétiens non-Juifs et “ les dieux qui, par nature, n’en sont pas. ”]

  “ Car celui qui, en tout cela, sert le Christ comme un esclave est agréé de Dieu et apprécié des humains. ” — Romains 14:18 [‘ Servir comme un esclave ’ traduit une autre forme du verbe grec employé en Galates 4:8.]

  “ Car de tels individus ne sont pas esclaves du Christ, notre Seigneur, mais de leur propre ventre ; par de bonnes paroles et par des éloges, ils trompent le cœur des gens sans malice. ” — Romains 16:18

  “ Ainsi, qu’on nous considère comme des serviteurs du Christ et des intendants des mystères de Dieu. ” — 1 Corinthiens 4:1

  “ Ils sont serviteurs de Christ ? (Je vais dire une folie !) Moi, davantage. Bien plus par les labeurs, bien plus par les emprisonnements, surabondamment par les plaies, souvent par des périls de mort. ” — 2 Corinthiens 11:23 (Osty)

  “ Et maintenant, vais-je essayer de persuader des humains, ou bien Dieu ? Est-ce à des humains que je cherche à plaire ? Si je voulais encore plaire à des humains, je ne serais pas un esclave du Christ. ” — Galates 1:10

  “ Non pas seulement sous leurs yeux, comme s’il s’agissait de plaire à des humains, mais comme des esclaves du Christ, qui font de toute leur âme la volonté de Dieu. ” — Éphésiens 6:6

  “ Paul et Timothée, esclaves de Jésus-Christ, à tous ceux qui, à Philippes, sont saints en Jésus-Christ, aux épiscopes et aux ministres : ” — Philippiens 1:1

  “ Sachant que vous recevrez du Seigneur l’héritage en récompense. Servez comme des esclaves du vrai Seigneur, le Christ. ” — Colossiens 3:24

  “ Epaphras, qui est des vôtres, vous salue : esclave de Jésus-Christ, il ne cesse de combattre pour vous dans ses prières, afin que, parvenus à l’accomplissement et pleinement convaincus de la volonté de Dieu, vous teniez bon. ” — Colossiens 4:12

  “ Syméon Pierre, esclave et apôtre de Jésus-Christ, à ceux qui ont reçu en partage une foi de même prix que la nôtre, par la justice de notre Dieu et Sauveur Jésus-Christ : ” — 2 Pierre 1:1

  “ Judas, esclave de Jésus-Christ et frère de Jacques, à ceux qui sont appelés, aimés de Dieu, le Père, et gardés pour Jésus-Christ : ” — Jude 1

  “ Car il s’est glissé certains hommes, dont le jugement est écrit depuis longtemps, des impies qui changent en débauche la grâce de notre Dieu et qui renient Jésus-Christ, notre seul Maître et Seigneur. ” — Jude 4

  “ Révélation de Jésus-Christ, que Dieu lui a donnée pour montrer à ses esclaves ce qui doit arriver bientôt; il l’a signifiée en envoyant son ange à son esclave Jean. ” — Apocalypse 1:1

     Peut-il y avoir le moindre doute quant à savoir de qui les chrétiens sont esclaves ? Pierre, Jean, Paul, Timothée et Jude ont tous confessé Jésus comme leur Maître, de qui ils étaient esclaves. Jude a appelé Jésus “ notre seul Maître et Seigneur ”, et après s’être présenté comme un esclave et un apôtre de Jésus Christ, Pierre a même appelé ce dernier “ notre Dieu et Sauveur ”, ceci en accord avec la vérité selon laquelle les chrétiens ne servent pas comme des esclaves ceux qui ne sont pas Dieu par nature. Paul a rappelé aux croyants non-Juifs de Galatie que c’est autrefois qu’ils servaient comme des esclaves ceux qui ne sont pas Dieu par nature, et s’est souvent présenté comme un esclave de Christ. Il a également parlé ainsi de tous les chrétiens, indiquant que les chrétiens non-Juifs qui, autrefois, avaient servi comme des esclaves ceux qui ne sont pas Dieu par nature, étaient maintenant des esclaves de Christ.

     Je conclue en demandant à chaque Témoin de Jéhovah qui lit ces lignes de concilier les deux vérités bibliques suivantes :

     1) Les chrétiens ne sont pas esclaves de simples créatures, d’êtres qui, par nature, ne sont pas Dieu.

     2) Les chrétiens sont esclaves de Jésus Christ.

     Je vous presse d’accepter toute la force de ces vérités et vous demande : cherchez-vous à connaître ce qui est vrai ? Êtes-vous d’abord un chrétien, et ensuite seulement un Témoin de Jéhovah ? Ou est-ce l’inverse ?