La Société Watch Tower et l’astrologie

par B. J. Kotwall

      Le périodique Réveillez-vous ! du 8 juillet 1994 con­tient trois articles qui tournent en dérision l’astrologie et le culte des astres. Pourquoi la Société Watch Tower omet-elle de dire ce qu’elle a enseigné pendant des années à ce sujet ?

     Pendant 62 ans, de 1891 à 1953 plus précisément, la Société a enseigné que Dieu résidait sur l’étoile Alcyone, dans l’amas des Pléiades, et qu’il dirigeait l’univers depuis cet endroit !

     Cette croyance figurait dans le volume 3 des Études des Écritures, paru en anglais en 1891, et était basé sur des passages de la Bible.

     La Société enseignait également que la Grande pyramide d’Égypte fournissait des preuves supplémentai­res de la présence du trône de Dieu dans les Pléiades (The Golden Age, 10 septembre 1924, p. 793, 794) !

     Voici ce qu’on pouvait lire en 1914 dans un rapport d’assemblée des Étudiants de la Bible (The International Bible Students Souvenir Convention Report) :

  “ Les Pléiades, le centre de l’univers, se situent dans le Taureau et, comme pour mettre l’accent sur la fondation, le sens original du nom d’Alcyone, l’une des principales étoiles des Pléiades, est ‘ fondation ’. Songez que l’uni­vers tout entier tournera toujours autour de cette constel­lation et de cette étoile qui, à elle seule, représente si clairement la Rançon ! Le taureau offert sur l’autel dans la cour était en fait la fondation : il représentait le sacrifi­ce du Seigneur. Le Taureau dans le ciel représentait exactement la même chose. ” (pages 252, 253)

     En 1928, le livre Reconciliation disait :

  “ Mais la taille des autres étoiles ou planètes est petite comparée aux Pléiades, car les Pléiades sont le lieu du trône éternel de Dieu. ” (page 14)

     C’est dans un article paru en anglais en 1953 et en français en 1954 que la doctrine au sujet d’Alcyone et des Pléiades fut rejetée :

  “ Il y a des gens qui attribuent à ces constellations ou à ces groupes d’étoiles des propriétés surprenantes et qui émettent sur Job 38:31, 32 des interprétations personnel­les qui frappent d’étonnement leurs auditeurs. Leurs opi­nions ne sont pas toujours saines, au point de vue de l’astronomie, et considérées à la lumière de la Bible, elles ne reposent sur aucun fondement. ” — La Tour de Garde, 1954, p. 127.

     Les versets bibliques évoqués dans cet article de 1953 et que “ des gens ” utilisèrent pour “ frappe[r] d’étonne­ment leurs auditeurs ” étaient en fait ceux utilisés par la Société Watch Tower pour prouver que Dieu résidait sur l’étoile Alcyone ! (The Watchtower, 15 juin 1915, p. 185 ; The Golden Age, 16 mai 1928, p. 540)

     En 1903, The Watch Tower laissa paraître un autre lien entre l’astrologie et la doctrine de la Société Watch Tower. Il y était dit que l’astrologie et les positions plané­taires soutenaient les prédictions de la Société au sujet de l’“ ère promise de longue date ” qui devait débuter en 1914 (Watchtower Reprints, 1er mai 1903, p. 3184)

     De nos jours, la Société Watch Tower considère que les constellations du zodiaque ont une origine païenne (Étude perspicace des Écritures [1997], vol. 2, p. 1238). En 1914, ces mêmes constellations étaient considérées comme d’origine divine, chacun des 12 signes du zodiaque ayant plusieurs correspondances dans la Bible.

     À ma connaissance, la Société Watch Tower n’a pas directement admis son erreur au sujet du trône de Dieu et de l’étoile Alcyone. Le livre Les Témoins de Jéhovah : Prédicateurs du Royaume de Dieu, dernier en date sur l’histoire de la Société, est totalement silencieux sur ce point, alors qu’il est sensé être “ objectif ” et “ honnête ”.

© INVESTIGATOR Magazine
P.O. Box 3243
Port Adelaide 5015
Australie